• Matériel vélo, running et outdoor

Comment choisir ses freins à disques VTT ?

Les freins à disques sont très présents dans le monde du VTT depuis quelques années, ils ont réussi à s’imposer et sont aujourd’hui considérés comme un standard.

Il est également intéressant de noter que le très haut de gamme des vélos de route commence à utiliser des freins hydrauliques.

Leur succès est dû à plusieurs facteurs : leur efficacité, leur fiabilité et leur viabilité.

Le nombre de produits proposés différents est important, Alltricks vous propose donc ce guide d'achat détaillé !

Fontionnement

Il existe deux types de freins à disques : les mécaniques et les hydrauliques.

Les freins à disques mécaniques constituent l’essentiel de l’entrée de gamme, ils sont moins puissants, moins précis et nécessitent plus d’entretien. Lorsque le pilote freine, il tire sur un câble qui va forcer deux plaquettes à rentrer en contact avec le disque, ce qui va faire ralentir le vélo.

Les freins à disques hydrauliques vont constituer un tout, l’huile contenue dans la gaine ne doit pas s’échapper du levier jusqu’aux pistons. Ils ne sont donc pas exposés aux éléments extérieurs. Lorsque le pilote freine, le mouvement du levier va pousser l’huile dans la gaine qui va elle-même exercer une pression sur les pistons qui vont pousser plaquettes contre le disque, ce qui va ralentir le vélo.

Différentes puissances de freinage

Plusieurs variables vont modifier la puissance du freinage

La taille des disques

Les diamètres des disques s’étendent de 140mm à 203mm. Plus le diamètre est grand, plus le freinage sera puissant.

Le nombre de pistons

Ils sont au nombre de deux, de quatre ou de six. Les pistons sont les éléments qui vont pousser les plaquettes à rentrer en contact avec le disque. Plus ils sont nombreux, plus le freinage sera puissant.

Le type de plaquettes utilisé

  • Les plaquettes métalliques seront plus puissantes sur des gros freinages (type DH, Freeride).
  • Les plaquettes organiques (principalement composées de résine) seront très efficaces pour des freinages ponctuels, à vitesse modérée.
  • Les plaquettes semi-métalliques offriront un compromis assez intéressant entre les métalliques et les organiques.

Dernièrement, des plaquettes ventilées ont fait leur apparition. Elles permettent de baisser la température de celles-ci au niveau du disque, afin d'optimiser l'efficacité du freinage.

Suivant l’utilisation que l’on va faire de son vélo il est donc important de prendre en considération ces derniers éléments : plus les freins seront sollicités, plus la taille du disque utilisé ainsi que le nombre de pistons doit être important au sein du système de freinage.

Différents types de disques et d'étriers

Deux standards de disques

Avant d’acheter des freins à disques, il est important de vérifier la compatibilité de son moyeux. Ce dernier doit avoir été conçu pour accueillir un disque.

Suivant les technologies, on retrouve chez Shimano des disques "centerlock", ou alors des disques vissés à 6 trous chez les autres fabricants.

De nombreux étriers

La fourche, ou le cadre, doivent également être compatibles avec la pose de l’étrier de frein. Il existe deux standards: IS et PM.

Pour le standard IS, les vis qui relient l'étrier au vélo sont perpendiculaires à l'étrier. Tandis que pour le standard PM, les vis sont parallèles à celui-ci. De nombreux adaptateurs sont utilisés pour élargir la compatibilité des supports avec les étriers de freins. On peut ainsi passer d'un standard cadre/fourche IS à un standard étrier PM.

Chaque support fourche ou cadre est prévu pour une taille de disque définie, si cette dernière n’est pas la même que les disques que vous possédez, il est nécessaire d’acheter un adaptateur.

Vous pouvez consulter notre guide, pour savoir quel type de standard vous avez, et quel type d'adaptateur utiliser.

Si vous avez besoin d’aide ou de conseils pour entretenir vos freins ou changer vos plaquettes, n’hésitez pas à regarder nos tutos faits spécialement pour vous, par nos professionnels du vélo.